Afghanistan

Emergency a soigné plus de 4,845,000 patients en Afghanistan depuis 1999

Afghanistan


 Background
AFG map_Afgh_ENGLa guerre en Afghanistan n’est pas terminée. On peut se procurer des armes sans aucune difficulté ; les mines antipersonnel, les engins non explosés et les attentats continuent de mutiler et de tuer des civils.

Ce manque de sécurité empêche tout retour à ne serait-ce qu’un semblant de vie normale. Au cours des 40 dernières années, la guerre a détruit l’économie locale et il très difficile de gagner sa vie. Elle empêche aussi les enfants et les adolescents d’aller à l’école et de recevoir l’enseignement et la formation qui leur permettraient d’améliorer leurs perspectives d’avenir.

Le système national de santé a, lui aussi, beaucoup pâti de la guerre, alors qu’il doit en plus faire face aux maladies dues au manque d’eau potable et à la multiplication des cas de tuberculose et de malaria.

2014 a été la pire année depuis qu’EMERGENCY est présente en Afghanistan. En 2014, les admissions dans les centres de chirurgie de guerre d’EMERGENCY ont augmenté de 146 % par rapport à 2010. Et la situation ne fait qu’empirer : d’après les les Nations Unies le nombre de victimes en 2015 n’a jamais été aussi élevé, les enfants payant un tribut plus lourd que jamais.

 Notre intervention en Afghanistan

afgh overview in text 1

Entre décembre 1999 et juin 2016, EMERGENCY a traité plus de 4.845.000 de personnes en Afghanistan.

Nous avons construit et exploité un Centre chirurgical et médical et une maternité dans la vallée du Panshir, un Centre chirurgical à Kaboul, un Centre chirurgical à Lashkar-Gah, un réseau de 40 postes de premiers secours et de centres de santé, et un programme d’assistance médicale dans les principales prisons du pays et dans des orphelinats. Actuellement, nous agrandissons notre maternité dans la vallée du Panshir


Facebook Twitter