ANME

Réseau Africain d’Excellence Médicale (ANME)


anme in text 1Le Centre Salam est au cœur de notre programme de chirurgie cardiaque : des cardiologues internationaux réalisent des séances de dépistage dans les centres pédiatriques situés au Soudan, en République centrafricaine et en Sierra Leone, au centre de réadaptation situé en Iraq, et dans les centres chirurgicaux d’Afghanistan ; ils identifient les patients qui doivent être transférés au Soudan pour y subir une intervention chirurgicale au cœur et effectuent le suivi nécessaire des patients qui ont été opérés. En l’absence de structure d’EMERGENCY, le suivi est réalisé en collaboration avec les autorités sanitaires du pays hôte.

Le Centre Salam est devenu le point de référence pour des milliers de malades de 25 pays : Afghanistan, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Djibouti, Érythrée, Éthiopie, Iraq, Jordanie, Kenya, Liberia, Nigeria, Ouganda, Rwanda, Sénégal, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Soudan du Sud, Tanzanie, Tchad, Zambie et Zimbabwe.

Le Centre Salam de chirurgie cardiaque est aussi un modèle très innovant d’intervention humanitaire. Le but du projet est d’apporter des soins de haute qualité en Afrique, et d’affirmer en même temps le droit de chaque être humain à recevoir gratuitement un traitement de qualité. Pour débattre de ce modèle, EMERGENCY a invité en mai 2008 des délégations du ministère de la santé de huit pays africains sur l’île de San Servolo, dans la lagune de Venise, à assister au colloque international “Construire la médecine en Afrique”. Avec EMERGENCY, les représentants de la République centrafricaine, de la République démocratique du Congo, de l’Égypte, de l’Érythrée, de l’Ouganda, du Rwanda, de la Sierra Leone et du Soudan ont discuté du droit des Africains à bénéficier gratuitement de soins de santé de qualité. Les conclusions du séminaire constituent le « Manifeste pour une médecine fondée sur les droits de l’homme« , dans lequel les signataires déclarent que « le droit à être soigné » est un « droit fondamental et inaliénable de chaque membre de la communauté humaine » et réclament des services de santé fondés sur l’égalité, la qualité et la responsabilité sociale. Ces principes ont ensuite été développés et ont donné lieu à la mise en place, en 2010, de l’ANME (Réseau Africain d’Excellence Médicale) un projet associant 11 pays dans la construction de centres médicaux de grande qualité, ayant pour but de renforcer le système de soins de santé sur le continent africain.

L’ANME a pour but de favoriser la construction sur le continent africain de centres médicaux d’excellence anme in text 2, sur le modèle du Centre Salam de chirurgie cardiaque. ‘Gratuité’ et ‘Excellence des traitements’ sont les fondements du Modèle de soins de santé que les membres de l’ANME entendent mettre en place. La gratuité est une condition sine qua non, afin que chacun puisse avoir accès rapidement au traitement dont il a besoin. L’excellence des traitements garantit, pour chaque intervention, l’application de normes cliniques élevées et favorise la formation d’un personnel médical qualifié, ainsi que la recherche scientifique et la mise en place de systèmes de santé locaux.


Cliquez ici pour télécharger le Manifeste pour une médecine fondée sur les droits de l’homme [PDF]