Sudan

Depuis 2004 EMERGENCY a soigné plus de 490,000 personnes au Soudan

Jusqu’en 2011, le Soudan était le plus grand pays d’Afrique, avec une population composée de musulmans arabes, de chrétiens et d’animistes. Lors d’un référendum, les Soudanais du Sud ont décidé de se détacher du Soudan et de devenir indépendants. Pendant la plus grande partie de la deuxième moitié du 20e siècle, le Soudan a été accablé par des conflits, lors desquels des millions de personnes ont été tuées, blessées ou ont dû quitter leur foyer. Au Darfour, à l’ouest du pays, les Nations unies considèrent qu’il y a eu nettoyage ethnique.

Le camp de réfugiés de Mayo, dans les faubourgs de la capitale, Khartoum, a été ouvert il y a 20 ans pour accueillir des réfugiés fuyant la guerre entre le Soudan et les rebelles du sud. Au fil des ans, le camp s’est grossi de réfugiés provenant du Darfour ; actuellement, 400 000 persones y vivent – ou y survivent – dans des conditions extrêmement éprouvantes. Le seul endroit où des soins peuvent être apportés gratuitement à la population est le Centre pédiatrique d’EMERGENCY, ouvert en 2005 dans la zone d’Angola.

Chaque jour, une centaine de femmes et d’enfants viennent au Centre : le personnel d’EMERGENCY effectue une sélection pour décider qui doit être examiné d’abord. Les enfants les plus gravement atteints sont hospitalisés pour la journée dans une salle qui compte six lits. Les cas les plus graves sont transférés par ambulance vers les hôpitaux publics, où nous continuons à suivre leur état jusqu’à leur sortie.